13 juin 2020 Par laptitetartineeditions Non

La Triade Noire : ” un thriller qui, au-delà de l’enquête, explore sous différents thèmes la complexité de l’esprit humain”

Chronique écrite par La Ninibrairie

Lara est donc commandant de police et se retrouve à enquêter sur une disparition inquiétante dans son village natal, n’ayant aucune piste, elle fait appel à sa soeur jumelle, Léna, psychologue et spécialiste en criminologie pour la rejoindre sur cette enquête en tant que consultante. Mais deux autres personnes disparaissent, jusqu’à ce que le corps du premier disparu soit retrouvé dans le parc de la ville.

Cette enquête va mener Léna à s’intéresser, et, s’interroger sur un ancien hôpital psychiatrique abandonné depuis de nombreuses années. En même temps, elle va devoir gérer avec sa soeur le retour au “bercail” et des repas avec leurs parents dont on sent très vite que les relations sont compliquées, notamment avec leur mère. Fort heureusement, Lara et Léna sont très liées et se soutiennent même lorsque des souvenirs de leur enfance ne semblent pas correspondre à la réalité et que cette enquête les use psychologiquement.

Au final quelle histoire de dingue !!! Au début j’ai cru que l’auteur nous livrait un polar avec un soupçon de psychologie, peut-être une mise en avant du profilage et une enquête qui va être bouclée encore plus vite qu’un épisode des experts grâce à cette équipe de choc : une commandant de police travaillant en totale connexion avec sa soeur jumelle spécialiste en criminologie. Mais alors je n’y étais pas du tout, c’est un putain de thriller psychologique où certes l’enquête va être résolue mais n’est pas la finalité de cette histoire ! D’ailleurs c’est au cours de la lecture que l’on comprend et découvre la signification du titre : la triade noire.

N’étant pas spécialiste en psychologie, j’ai découvert que la triade noire est un groupe de trois traits de personnalité : le narcissisme, le machiavélisme et la psychopathie. Vous le voyez là, le cocktail explosif !

L’auteur nous livre un thriller qui, au-delà de l’enquête, explore sous différents thèmes la complexité de l’esprit humain sans en faire un étalage imbuvable.

Pour conclure, ce livre de Ashe Costa m’a conquise , bien que surprise au départ par le récit au passé simple, je me suis habituée à son style, un thriller assez court mais addictif.

Les seuls points qui m’ont un peu chagrinée sont un changement un peu trop “brut” d’un des personnages au cours de l’histoire mais qui s’explique très bien dans le twist final, et ce twist final un peu tiré par les cheveux à mon goût, c’est une très bonne idée de l’auteur mais il aurait pu être apporté de façon un peu plus réaliste.

Sinon si vous cherchez des indices à la résolution de l’enquête et des mystères entourant les soeurs Aïden tout au long du récit, commencez par regarder ce qui est sous votre nez avant d’ouvrir le livre ….cette couverture est magnifique 😉

J’allais oublier : cette histoire a une vraie fin mais elle reste quand même ouverte donc si l’auteur veut nous écrire une suite, je suis preneuse. Et à priori c’est dans les tuyaux !!! De plus, j’ai découvert suite à cette lecture que Ashe Costa avait déjà écrit un premier livre “Le château des dames” qui a plus pour thème le paranormal et qui devrait être réédité.

Un petit mot sur l’auteur: Ashe Costa est un nom de plume et l’auteur entretient le mystère. L’auteur se consacre désormais à l’écriture, vit à La Châtre (enfin il me semble) où se déroule l’histoire de son livre mais à part cela impossible d’avoir d’autres infos de la part de l’auteur et même en surfant sur le net.

Une chronique à lire aussi sur le blog de La Ninibrairie