18 juillet 2020 Par laptitetartineeditions Non

Le Pacte des Huit : “une enquête […] qui nous plonge dans le cœur même des gens.”

Chronique écrite par Chroniques Livresques – GabrielleViszs

Photo de Chroniques Livresques

Chloé Pailloux, journaliste d’investigation, revient au pays afin de creuser dans une vieille affaire. Elle qui aime passer ses vacances chez ses grands-parents retrouve sa chambre dans l’hôtel de famille pour mener l’enquête. Elle a l’habitude de chercher les coupables en gardant les mains où il faut, et la police le lui rend bien. Sauf qu’un cadavre, puis un autre, forcément il va y avoir un peu plus de main d’œuvre qui va aider. Antoine Maladière, Commandant de Bordeaux est dépêché pour trouver celui ou celle qui est à l’origine de tout ce bazar. Enfin si on peut appeler cela le bazar car la petite ville de Rombrière semble continuer à vivre tranquillement.

Chloé a beau être une enfant du pays (j’ai l’impression d’être de retour dans le patelin de ma grand-mère en Bretagne), elle est mal vu même par sa famille parce qu’elle ose fouiner dans une vieille affaire de plus de trente ans en voulant remonter à la surface des souvenirs qui sont toujours bien cachés. Est-ce qu’il y a un fil rouge entre cette vieille affaire et la nouvelle ? Peut-être, peut-être pas, sauf que les morts continuent de tomber dans l’eau et que le ou les coupables semble(nt) bien trop inaccessible(s). Chloé et Antoine vont continuer à chercher, traquer le moindre indice. Faire des allers et venues vont les forcer à se côtoyer pas forcément plus que nécessaire, mais ils vont accrocher d’une manière différente, sans pour autant oublier l’enquête. D’ailleurs il y a de nombreux personnages au début qui peut un peu perturber, mais au final on les retrouve très vite dans leur métier, leur position et dans le passé.

[…]

Chloé voit sa famille d’un œil nouveau. L’enquête menée tambour battant va lui faire avoir des doutes sur chacun d’entre eux. Quant à Antoine, il ne les connaît absolument pas et prend le temps de découvrir cette ville où tout le monde se connaît, et où ils ne veulent pas d’étrangers. Son aide est précieuse, leur aide est précieuse. Les deux flics sont trop impliqués dans les familles et surtout ils n’ont jamais eu l’habitude d’enquêter sur un meurtre, enfin une trilogie de meurtres qui risque de ne pas pouvoir s’arrêter. Ces deux personnages principaux montrent que la police et le journalisme sont capables d’avancer ensemble tout en se respectant et s’écoutant. LE duo est imparable, quasiment des aimants. Leur intelligence et facilité de déduction ne donnent pas toujours les bonnes réponses. D’ailleurs Antoine et le bar de l’oncle Christian ont une belle histoire un soir.

L’intrigue est bien ficelée, sans pour autant rester uniquement dessus. Nous découvrons les amis de Chloé, la façon dont elle s’implique dans sa vie privée et professionnelle. Elle est passionnée dans tout ce qu’elle entreprend, contrairement à Antoine qui est terriblement consciencieux. Le boulot passe avant tout et les sentiments en dernier. Pourtant il réussit malgré tout à se dévoiler au final. Le fait que tout se passe à Rombières, dans une ville où LE SECRET est présent dans la plupart des familles devient de plus en plus pesant. Il y a bien entendu la château avec ses habitants qui ne sortent que la nuit… Non en fait, ils sont juste des personnages quelque peu exécrables. Le familles ne s’apprécient pas forcément toutes et le cachent bien aux yeux des étrangers. Et puis le titre : le pacte des huit ? Il tombe forcément très bien une fois que nous comprenons ce que cela signifie.

[…]

J’ai adoré avoir le point de vue de Chloé, avec sa façon de penser, de voir les événements arriver. Les lieux sont bien décrits, je me suis presque vue à ses côtés. Les personnages sont attachants à leur manière, qu’ils soient du bon côté ou non de la barrière. Et puis ce Julien qui fausse les cartes. J’aurai bien aimé en savoir plus sur lui, il m’intrigue. Les protagonistes avancent, montrent leur vrai visage et démantèle un par un les petites histoires entre eux pour enfin laisser le secret s’éventer. Et bien entendu, le Commandant rigide qui laisse une pulsion se montrer est aussi étonnante que imprévisible. En conclusion, une enquête différente de ce que j’ai déjà pu lire qui nous plonge dans le coeur même des gens. Merci aux éditions La P’tite Tartine pour l’envoi et à la dédicace de l’auteur !!!!!

Retrouvez la chronique complète sur le blog de Chroniques Livresques.