28 octobre 2020 Par laptitetartineeditions Non

La Boucle de Santiago : ” la description des terroirs relève d’une grande compétence et les récits de dégustation constituent un véritable délice…”

Ecrit par Guy Marinier

J’ai parcouru ce roman épique avec un intérêt constant.
Les personnages sont particulièrement attachants, même Rick dont les prouesses, bien supérieures à la moyenne ne laissent pas indifférent.
Les portraits de femmes témoignent d’une grande sensibilité et d’un regard affûté…
L’auteur fait preuve d’une belle imagination pour construire l’architecture de l’ouvrage.
Le « chemin » est bien un temps et un lieu d’intimité avec soi-même, d’introspection, mais aussi riche de rencontres les plus diverses.
Ayant cheminé, voici quelques années, sur la Voie du Puy, puis sur le Camino Francès, j’ai trouvé une évocation fidèle à mes souvenirs des éléments les plus caractéristiques : le charme du Sud-Ouest, la ferveur mythique à Roncevaux, les sites inoubliables de Pampelune, Burgos, Leon, Astorga… la poésie de la Meseta, le passage à l’Alto del Pardon, la montée d’O’ Cebreiro ou encore la proximité des nombreuses Bodegas et l’étonnante fontaine d’Irache…
Mais comme le Docteur Mitral, j’avais été impressionné par la Rioja, sa terre rouge et ses paysages uniques.
En Amérique du Sud, comme en Espagne, la description des terroirs relève d’une grande compétence et les récits de dégustation constituent un véritable délice !!!
Tandis que je viens de « boucler » la lecture de cette remarquable aventure humaine, je salue aussi la richesse du lexique, la dimension poétique et les nombreuses références culturelles.