La Barque Maudite — Véronique Fournier

(2 avis client)

18,00

« A La Pouliche, les conversations allaient bon train. Seuls les habitués étaient présents : Raymond Delorme, un agriculteur, Michel Marquet, Alain Gardien, le boulanger, le boucher et le pharmacien, Jérôme Gaillard, venu faire sa partie de billard du lundi. Chacun commentait à sa manière la mort du bedeau. Le nouvel arrivé, Franck Delhomme, semblait avoir été adopté par les indigènes, sans doute parce qu’il payait facilement sa tournée. Michel monopolisait l’attention. Il affirma d’un ton passionné :
— Eh ben moi, je dis qu’un esprit mauvais rôde par ici. P’t’être que le docteur, c’était un accident, une maladie de cœur. Si vous voulez. Mais l’André, il aurait pas quitté sa maison comme ça. Il lui fallait une sacrée bonne raison.
— Ça c’est vrai, renchérit Raymond. D’abord, il était cuité tous les soirs. Il avait plus qu’la force d’aller s’coucher. C’est sûr qu’il a vu quelque chose. Et ça l’a attiré au-dehors.
— Et quoi ? demanda le boucher.
— Pardi, la même chose que le docteur ! Ils sont morts au même endroit. Vous trouvez pas ça bizarre ?
— Quel endroit ? intervint Delhomme.
Raymond baissa la voix et souffla d’un ton dramatique :
— Le moulin ! Les Roches ! »

ISBN : 9782491663049
FORMAT 152×229 mm
184 PAGES

6 en stock

Informations complémentaires

Poids 0.8 kg
Dimensions 15.2 × 22.9 cm

2 avis pour La Barque Maudite — Véronique Fournier

  1. Mauricette THIERRY

    J’ai été touchée au coeur par ce roman, je me suis retrouvée entre les lignes et ça a réveillé biens des souvenirs que je croyais oubliés.

  2. Florence

    Je me suis facilement laissée embarquer (sans mauvais jeux de mots) par l’histoire , l’intrigue, et les légendes berrichonnes.
    Je recommande !

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez peut-être aussi…

  • 8,60

    « A La Pouliche, les conversations allaient bon train. Seuls les habitués étaient présents : Raymond Delorme, un agriculteur, Michel Marquet, Alain Gardien, le boulanger, le boucher et le pharmacien, Jérôme Gaillard, venu faire sa partie de billard du lundi. Chacun commentait à sa manière la mort du bedeau. Le nouvel arrivé, Franck Delhomme, semblait avoir été adopté par les indigènes, sans doute parce qu’il payait facilement sa tournée. Michel monopolisait l’attention. Il affirma d’un ton passionné :
    — Eh ben moi, je dis qu’un esprit mauvais rôde par ici. P’t’être que le docteur, c’était un accident, une maladie de cœur. Si vous voulez. Mais l’André, il aurait pas quitté sa maison comme ça. Il lui fallait une sacrée bonne raison.
    — Ça c’est vrai, renchérit Raymond. D’abord, il était cuité tous les soirs. Il avait plus qu’la force d’aller s’coucher. C’est sûr qu’il a vu quelque chose. Et ça l’a attiré au-dehors.
    — Et quoi ? demanda le boucher.
    — Pardi, la même chose que le docteur ! Ils sont morts au même endroit. Vous trouvez pas ça bizarre ?
    — Quel endroit ? intervint Delhomme.
    Raymond baissa la voix et souffla d’un ton dramatique :
    — Le moulin ! Les Roches ! »

    ISBN : 9782491663056
    FORMAT : 111×178 mm
    160 PAGES

    19 en stock

    La Barque Maudite (poche) — Véronique Fournier

    8,60
    Ajouter au panier
    Aperçu